Les Rêveries de Plaminette

Présentation poupées

Mes poupées et poupons sont de fabricants différents. Parfois, j'en ai plusieurs de la même marque, c'est pourquoi Je les ai classés par ordre alphabétique du nom de leur fabricant.

Ces poupées sont vintages ou modernes (voire récentes), elles représentent des petites filles ou des bébés.

La plus précieuse restera bien sûr ma première poupée mais il m'est difficile d'avoir vraiment des préférences, c'est pourquoi ce classement me convient bien.

 

Je vous laisse fouiner au gré de vos envies


Un petit mot à propos des poupées et des poupons

Il n'est pas question ici de relater en détails l'histoire de la poupée ni d'en faire une étude sociologique ou psychologique mais seulement de donner quelques indications. A vous d'approfondir si vous le souhaitez à l'aide des liens donnés dans ce blog.

1 - poupées et poupons.gif

La poupée existe depuis l'Antiquité: elle a pour vocation d'être décorative, culturelle, de servir lors de cérémonies ou rituels, ou tout simplement être la confidente d'une enfant.

Elle peut être souple, raide, articulée ou non, avec ou sans garde-robe, petite ou grande (de nombreuses tailles existent), tenir debout ou non, parfois elle peut pleurer, parler chanter, marcher, etc...

Elle peut être fabriquée en différents matériaux: bois, biscuit, porcelaine, papier mâché, cire, tissu, feutre, celluloïd, rhodoïd, plastique...

Aujourd'hui on trouve également des figurines articulées pour les garçons (GI Jo, Spiderman, etc...)

On a trouvé des poupées dans des tombeaux d'enfants égyptiens (bois, os, ivoire...) au 20ème siècle av. J.C. Les Chinois sont les premiers à fabriquer des poupées en porcelaine.

Dès le 5ème siècle av. J.C, on trouve des poupées articulées, au bras, au genou.

Au Moyen-Age, on trouve surtout des figurines de dames et de cavaliers.

Au 16ème siècle, les artisans fabriquent des poupées pour les enfants des aristocrates: elles sont alors en bois et en chiffon. Au fil du temps, leur composition change et elles auront des yeux en verre et des cheveux peints.

Au 18ème siècle, on fabrique des poupées en cire (je me rappelle les histoires de la comtesse de Ségur qui décrit les poupées en cire dans "les petites filles modèles" ou "Les malheurs de Sophie"). Elles sont plus fragiles mais aussi plus luxueuses.

Au 19ème siècle, l'industrie remplace l'artisan.

En 1878, à l'exposition Universelle de Paris, apparaît "le bébé". L'industrie française du jouet est alors en plein essor. Citons quelques grands noms de cette industrie: Jumeau, Bru, Gaultier, Steiner, Fleischmann, mais aussi Thuillier, Schmitt, May et Halopeau.

Les grands magasins tels "Le bon marché", "Le printemps", "la Samaritaine", "les Galeries Lafayette" démocratisent la poupée que l'on trouve dans leurs catalogues. Parallèlement se développe aussi la fabrication de vêtements et d'accessoires.

Au 20ème siècle, après la Première Guerre Mondiale, apparaissent de nouveaux matériaux comme le celluloïd, le tissu bourré, la feutrine..... L'emploi du celluloïd voit la naissance de "poupon" encore appelés "baigneurs" (parce qu'on pouvait les laver: cela permettait aussi d'apprendre l'hygiène). Les principaux fabricants français sont alors Petitcollin, la SNF (société Nobel Française) et Convert à Oyonnax dans l'Ain. D'autres fabricants se feront un nom pendant quelques décennies tels Raynal, Clodrey, Gégé, Bella qui permettront une grande variété de poupées ainsi que d'innovations. Des revues en feront même la promotion.

Beaucoup de revues traitent des poupées comme "la semaine de Suzette", "le jardin des modes" et "modes et travaux" par exemple, qui fournissent des patrons de couture, de crochet ou de tricot pour faire soi-même des vêtements de poupée. Ces magazines produisent parfois leur propre poupée: les plus connues sont Bleuette pour "la semaine de Suzette" en 1905 et Marie-Françoise pour "Modes et travaux" en 1951.

Les Américains avec la mise sur le marché de la poupée mannequin Barbie inonderont le marché européen (leurs concurrents sont Bella avec la poupée "Cathie" et Famosa avec la poupée "Nancy").

Mais le déferlement de la production asiatique et la hausse des prix de la matière première (suite aux différents chocs pétroliers) entraîne la faillite des entreprises françaises de poupées. Les seuls rescapés sont Petitcollin et Corolle.

Au 21ème siècle, les poupées ont toujours le vent en poupe; elles sont de toutes origines, de toutes tailles, de toutes matières, de tous pays, …

Elles font toujours la joie des petites filles et même des adultes, notamment les poupées d'artistes qui font aussi la joie des collectionneurs.

Quelques exemples:

"Petitcollin" reste la seule firme à 100% française, 

"Nenuco", "Famosa", "Paola Reina", "Miel de Abeja", "Antonio Juan", "Berenguer", "D'Nenès" de Carmen Gonzales, firmes espagnoles qui ont le vent en poupe actuellement,

"Götz" et "Schildkröt", firmes allemandes qui tiennent toujours la route,

"Mattel" (Barbie, Bratz etc...), "American Girl", pour les américaines et bien d'autres....

Une nouvelle mode de poupées est apparue également: les poupées "reborn"

 


18/05/2015
0 Poster un commentaire

Ces blogs de Loisirs créatifs pourraient vous intéresser